L’Arbre et la Pirogue !

« Tout homme est tiraillé entre deux besoins, le besoin de la Pirogue, c’est-à-dire du voyage, de l’arrachement à soi-même, et le besoin de l’Arbre, c’est-à-dire de l’enracinement, de l’identité, et les Hommes errent constamment entre ces deux besoins en cédant tantôt à l’un, tantôt à l’autre ; jusqu’au jour où ils comprennent que c’est avec l’Arbre que l’on fabrique la Pirogue ».

Mythe mélanésien de l’île du Vanuatu

La Rencontre

J’ai entendu parler de ce mythe, lorsque j’ai rencontré Alexis Marcotte au retour du tournage de Que notre joie demeure, mon premier long-métrage documentaire coréalisé en Asie du Sud-Est en 2017. Mon esprit encore agité par le voyage et lui en soif de découvertes et d’initiatives, à mon arrivée dans l’association Les jardins respectueux où il était animateur nature, nous nous sommes vite rapprochés. Un beau matin, en faisant une ballade dans le jardin, il me raconte cette histoire.

Que choisir l’arbre ou la pirogue ? La pirogue bien sûr, mais pour aller où ?

À ce moment là, nous sommes tous les deux dans un discours de simplicité et de recherche de cohérence dans nos chemins de vie.
Le film Que notre joie demeure tirait déjà ces questions qui me tiennent encore aujourd’hui.
Comment nous nourrir, nous loger, grandir ensemble ? Comment la nature peut-elle devenir un pilier dans notre société ?

Il a fallu en savoir plus…

L’aventour avant tout !

Départ en Vélo

Deux ans plus tard, Alexis lâche son travail qu’il adorait, et part en vélo pour une durée indéterminée pour se former à la Permaculture et aller voir ce qu’il se passe en France. Et moi dans tout ça ? Aujourd’hui, je viens de finir mon film et j’ai envie d’en apprendre encore plus sur ce sujet, prendre le temps d’observer, de comprendre et de discuter avec ceux qui actent dans notre propre pays. Tenter de créer et de raisonner de manière cohérente, pour moi aussi imaginer un projet de vie futur qui sera sain et résilient, tout en continuant cette démarche documentaire qui me tient encore depuis quelques années. C’est décidé, je prends mon vélo, mes sacoches et c’est parti pour le Tour de France des écolieux et de la Permaculture !

C’est chez Pascal Depienne que je réalise le premier épisode de la série documentaire, à Terre Paille et compagnie. Lors de ce premier chantier participatif, nous faisons la rencontre de Kamil Groot qui deviendra le troisième Perma-pote de l’aventure.

 

Ralentir et réfléchir à demain

Aujourd’hui, c’est toute une génération qui est en peine de sens. Nous produisons plus que nous n’en avons besoin, consommons à ne plus savoir qui nous sommes et n’apprécions plus les choses simples. Vers quoi nous dirigeons nous en basant notre société sur des ressources qui s’épuisent et cela en toute conscience ? Des gens oeuvrent à leur échelle pour le bien-être collectif grâce à la Permaculture. Ils tentent de retrouver et d’inventer de nouveaux possibles d’avenir de façon joyeuse en se réappropriant leur liberté et en cultivant la vie dans sa diversité de façon permanente. Cet acte de résistance est selon nous indispensable et il est temps d’incarner le choix d’agir de façon intelligente et positive.

La horde du contre-courant !

 


Le Permacooltour est maintenant un collectif itinérant de
dix ami.es qui réalise un tour de France des éco-lieux inspirés de la permaculture. Nos moyens de transports sont 5 vélos, un van aménagé et l’auto-stop. A travers cette aventure, nous aspirons à essaimer et à faire nôtres les valeurs de la permaculture qui nous tiennent à coeur : le respect de l’humain, le respect de la Nature et le partage équitable des ressources. Nous avons la conviction que le meilleur des apprentissages se fait par l’expérience, c’est pourquoi nous contribuons concrètement au développement des projets visités à travers des chantiers participatifs, des ateliers que nous animons sur place et “l’économie de la graine” que nous expérimentons. Ainsi, nous tirons de ces immersions un terreau fertile pour inspirer la génération climat à travers une série documentaire, des podcasts, des reportages photos dans le Colibris magazine, un carnet de voyage, et des ateliers pédagogiques dans les écoles, afin de l’inciter à son tour à passer à l’action pour une société plus écologique et solidaire.

Un Tour de France des écolieux et de la Permaculture

Partir à l’aventure, prendre nos vélos et nous ouvrir à ce monde en mouvement. C’est en captant les histoires et les pensées d’initiateurs de ces lieux et en recherchant cette créativité qui fera pencher la balance, que vous invitons à l’inspiration et à oser faire le pas de côté.

Nous, les coolporteurs du XXIème siècle, souhaitons montrer la mise en oeuvre de ce monde joyeux et durable sur notre territoire. Suivez notre tour de France et de Belgique des écolieux à vélo et ouvrez-vous à l’aventure !!

“Le voyage est le meilleur moyen de se perdre et de se retrouver en même temps.”
Brenna Smith